stéréoscopie/ relief


Voir le relief est l’apanage des animaux supérieurs. La nature nous a équipés de deux yeux placés en façade de la tête. Chaque œil étant espacé de l’autre d’une distance moyenne de 65 mm. La vision de chacun d’eux est de fait légèrement décalée. Le cerveau qui reçoit ces deux images légèrement différentes procède alors en quelques millionièmes de seconde au « DÉCODAGE » de ces informations qu’il transforme aussitôt en images tridimensionnelles.
C’est ainsi que, grâce à cet « équipement binoculaire », nous pouvons analyser en trois dimensions toutes les informations liées à notre environnement.

Toutefois, nous utilisons, à défaut ou en complément, d’autres indices pour percevoir le relief par exemple :

  • Des indices de taille : un personnage plus petit sera éventuellement analysé comme plus éloigné
  • Des indices d’occlusion : si un objet en masque partiellement un autre, c’est qu’ile st plus proche
  • La parallaxe binoculaire qui par comparaison des images de chaque œil, aide à le situer dans son environnement
  • La parallaxe de mouvement : L’avion que je sais pourtant très rapide, se déplace lentement. J’en déduis donc qu’il est très éloigné de moi
  • Les ombres portées qui peuvent même produire une illusion du relief (en typographie par exemple)

accueil | à propos | prolonger

une initiative de MEDIAPTE